J’ai rencontré Roberte Léger dans un de ses cours/atelier rue du Borrégo à Paris 20ème, on est devenus très proches et je l’ai assisté dans la production de ses créations. Elle me fit participer au spectacle Mais ou est passé Willy qu’elle co-chorégraphia pour la Cie Willy danse théâtre d’Argenteuil. Puis j’ai participé aux créations Félix Mémoires d’Amour, Allo Maman ou l’étreinte du délit et La même Histoire. Les interprètes de la Cie étaient toutes et tous des personnalités singulières, venant de divers milieux.

Durant mes deux années de formation aux métiers de l’image et du son à l’Ina, je devais réaliser un film. Nous avions en commun, R. Leger et moi-même, une passion pour l’artiste Camille Claudel

Les directeurs de la Société SFP qui m’employait n’avaient jamais rencontré un individu comme moi qui leur demandais des congés sans solde pour partir danser sur les tournées françaises et étrangères de la Cie. Imaginez leur têtes… et ça passait.