mes mots

marc joseph sigaud / ce vendredi 24 avril 2020

 N° 2 mes mots

marc joseph sigaud / ce vendredi 24 avril 2020, hebdomadaire, si tout va bien, des conseils pour ne pas oublier d’être hu-main


Comme tous les vendredis soirs… alors que Christophe nous accompagne de sa rêverie délicieuse sur Arte au cœur des résonances minérales de la villa Médicis, la villa Aperta pour l’occasion… je pose mes mots.

Rectification : édito devient mes mots.  et c’est seulement du point de vue professionnel que j’ai clos Facebook et Linkedin. Je suis en recherche d’un autre média de partage.

NB rappel pour ceux qui ont raté le 1er édito,une copie est  insérée à la fin de Mes Mots. .

Ah mais voyez-vous que je pratiquerais l’art du teaser-résumé  comme dans les  séries   :  mé heu fêtes un ephore…
… ils n’avaient pas prévu qu’un corona virus allait arriver… Il pose un gros problème celui-là, la démonstration est irréfutable: c’est la première fois qu’une pandémie bloque la planète entière. Le retour de bâton est suffisamment clair. La mécanique atteint la circulation de l’argent, waouh Génial ! Alors Vite, profitons-en, ayons de bonnes idées pour remplacer celles du néo-libéralisme avant qu’ils nous culpabilisent de trop. J’espère que nous allons être nombreux à prendre conscience qu’il y a une autre alternative de société pour renouer avec notre “primalité” innovatrice si génératrice de bien-être pour l’humain et pour la nature. Et pas besoin de s’encarter aux extrêmes. Il faut se dépêcher. A partir de là  voici MES MOTS  neufs ! Et les fautes d’orthographes devraient avoir disparues.Pardon.! :

Le Giec comme la collapsologie ( quid: un courant de pensée récent qui étudie les risques d’un effondrement de la civilisation industrielle et ce qui pourrait succéder à la société actuelle. La collapsologie a été développée en France au sein de l’Institut Momentum co-fondé par Yves Cochet et Agnès Sinaï- source Wikipédia , ouf! ) sont peu rassurants. Le réchauffement repousse les populations vers les pôles, les ressources de la planète s’amenuisent, comment nourrir tout le monde? stériliser ça a déjà été envisagé, Le mètre carré  est cher et les graines n’existent plus. Vivre serait il devenu possible mais sous contrat univoque ? … obligé ? Nous sommes en 2050, dans pas longtemps.
Parlons-en de la notion de la propriété du sol qui date seulement du 15em siècle à peine je crois, est elle obsolète, doit elle l’être? En 2016 je l’ai un peu abordée dans un spectacle en Haute-Loire, qui s’appelait Adama Terre des hommes. Savez vous que dans la Genèse Dieu à placé l’homme dans le Jardin d’Eden pour “GARDER” la nature. Il vaut la peine de réfléchir au sens du mot “garder”. Je renvoie à l’ouvrage de Joëlle Zask intitulé: ” La démocratie aux champs” aux éditions La découverte, qui explique comment du jardin d’Eden au Jardins partagés, la nature cultive les valeurs démocratiques; Valeurs si chèrement défendues par nos paysans jusqu’à ce que le néolibéralisme s’accapare l’agroalimentaire après la seconde guerre, bien sûr après un tel désastre il est toujours plus facile de ” faire gober” aux masses la nécessité de se soumettre aux architectes d’une économie agricole  juteuse mais dévastatrice dont le capital boursier est la graine. Après l’alerte sérieuse des gilets jaunes est arrivé ce virus conquérant et libérateur provoquant la mise à l’arrêt de l’ordre de la consommation, comme s’il fallait un second signe. N’en sommes nous pas là avec Covid? N’entendons nous pas, jusque dans les sons de leurs mots, une sonorité dénuée d’affect comme dans expansion”iste”, expansion”isme”, etc … Entendez vous le son « ism » qui sonne l’effroi, le glacial, le totalitar « isme » comme l’est l’axiome ou celui qui a le dernier mot ? Rappelons-nous ce mot GARDER, qui ne signifie pas “priver de liberté” mais “partager une expérience”,  la nôtre avec la nature, comme celle d’un couple en  quelque sorte.  Dès lors qu’est-il advenue de cette demande formulée par celui qu’on nomme Dieu dans la Genèse, d’ailleurs peu importe qu’il s’appelle ainsi, seul compte ce qu’il représente et la posture noble qu’il nous impose d’incarner, pour nourrir la démocratie. Rappelons-nous que « cette référence (dieu)  » n’a jamais dit que ce garde devait s’arroger le titre de propriétaire. Ce digne notaire de la planète veille, nous, sous sommes que de passage, lui (elle) est éternel(le).
La terre, la nature comme l’eau et l’air ne peuvent appartenir à des personnes, la nature seule  bienveillante, nous permet de la cultiver.
SAISISSONS CETTE CHANCE QUI SE PRÉSENTE, UNE AUTRE SOCIÉTÉ EST POSSIBLE. CETTE FOIS-CI NOUS EN AVONS LA PREUVE.
SUPERS BOBOS,  chers pseudo héros de la société startup, écoutez de vos ainés,  collaborez, apprenez,  ne les euthanasiez pas, vous les détestez, vous leur reprochez de vous avoir laissé une société mal en point ,  mais dites vous bien qu’ils ne pouvaient pas faire grand chose,  ont-ils eu réellement le choix? certainement pas par le seule suffrage de la 5em république qui élit sans broncher un président dit légitime à 25 %!  et ne monétisez pas la nature, car c’est vous, nous, que vous allez monétiser et faire disparaitre avec les eaux usées. 

Attention aux bouses de vaches., il va falloir apprendre à vivre avec..
Merci Christophe le chanteur compositeur artiste, tu es bien barré, si loin désormais, de l’autre côté de tes portées. A bientôt quel compagnon tu fais. S’il y avait une bande son à mettre à l’écriture- lecture de mes mots, eh bien c’est tout trouvé. ce serait ce concert que comme moi , vous allez peut être écouter et vous en alanguir.

] Ecoutez, regardez, vivez chez ARTE TV , avant qu’elle ne disparaisse… Le reste, les chaines TNT,  ne devraient pas exister… à la semaine prochaine

MJS  

 

Thomas Dworzak Taliban portrait. Kandahar, Afghanistan. 2002. © Collection T. Dworzak/Magnum Photos

—– le 1 er edito

Mon édito  ce vendredi 17 avril 2020

j’ai décidé de me libérer de l’emprise des réseaux sociaux notamment Linkedin et Facebook, je mesure depuis l’ampleur de l’aliénation subie, ma mécanique corporelle a paniqué mais ça va, pas besoin de méthadone, on y survit. Comme vous le savez la raison d’être de ces réseaux est des plus ambiguë. Vous avez tous remarqué que nous sommes loin des “bénéfices” escomptés au vu de l’attention que ça nous impose. Je considère que c’est la plus importante arnaque de l’évolution industrielle qui joue magnifiquement de la flatterie. L’usager lambda est formaté, nous sommes accros à nos portables. C’est une drogue avec pour unique objectif de transformer nos habitudes en dollars et de nous amener à dépenser dans l’achat d’espaces annonceurs. Et oui si vous voulez être en haut de l’affiche ça coûte ! C’est l’unique enjeux de ces réseaux: collecter de l’argent en nous rendant dépendants. A qui ça rapporte? pas à vous! du moins trop peu si vous n’avez pas les moyens financiers, c’est peine perdue. A qui ça profite? aux gaffas bien entendu. Il reste les moteurs de recherche, un site répond suffisamment aux besoins d’ouverture sur le monde. Mes sources? une formation à la communication digitale de 4 mois et un peu d’observation. Ah la formation, en aparté voila une belle manne financière pour ces holdings à La Vinci de la formation que l’inconscient collectif subventionne pour que certains s’en mettent plein la poche.
Mais ils n’avaient pas prévu qu’un corona virus allait arriver… Il pose un gros problème celui-là, la démonstration est faite: c’est la première fois qu’une pandémie bloque la planète entière. Le retour de bâton est suffisamment clair. La mécanique atteint la circulation de l’argent, waouh Génial ! Vite, profitons-en, ayons de bonnes idées pour remplacer celles du néo-libéralisme. J’espère que nous allons tous prendre conscience qu’il y a une autre alternative de société pour renouer avec notre primalité innovatrice si génératrice de bien-être pour l’humain et pour la nature. Et pas besoin de s’encarter aux extrêmes. Tant qu’il y aura les réseaux sociaux il y aura un loup. (traduction de ce que pensait Prince). SAISISSONS CETTE CHANCE QUI SE PRÉSENTE, UNE AUTRE SOCIÉTÉ EST POSSIBLE. CETTE FOIS-CI NOUS EN AVONS LA PREUVE.
SUPERS BOBOS à l’intelligence supérieure (smiley), au lieu de Jogger allez travailler à la ferme vous serez au moins utiles à quelque chose tout en soignant votre apparence avec ce corps de rêve qu’on vous exige tant. Attention aux bouses de vaches…
Triste nouvelle: prenez le temps de ré-écouter le compositeur créateur Christophe, parti visiter ses portées.